POUR LES OSTÉOPATHES

Les besoins de la femme durant la grossesse et le post-partum nécessitent une prise en charge ostéopathique spécifique.

Sa réactivité, sa vulnérabilité et la présence de l’enfant impliquent une connaissance précise des risques et des indications de traitement pour un suivi en toute sécurité.

L'OSTEOPATHIE PENDANT LA GROSSESSE

 

BIEN-ÊTRE = BIEN NAÎTRE

La grossesse est un état particulier de bouleversement pour la mère mais aussi pour toute la famille.

Favoriser la physiologie est le principal but de l'ostéopathe. Cela va impliquer un suivi durant toute la grossesse pour une prévention efficace et une préparation à l'accouchement du système corporel maternel et fœtal.

L'adaptation des techniques ostéopathiques pendant toute la durée de cette période va aider l'enfant a se développer et apporter du confort a la mère.

Le pronostic obstétrical est un indicateur dans notre travail et l'efficacité de cette prévention a évidemment des répercussions sur le déroulement médical de l'accouchement.

La femme enceinte va évoluer mois après mois, dans sa structure et sa posture, dans ses hormones et ses liquides ainsi que dans son émotionnel. L'ostéopathie et le chant vont être comme un fil d'Ariane pour garder le cap et s'adapter à toutes ces transformations.  

Ce travail sur la dynamique familiale va rétablir un équilibre qui, une fois la naissance accomplie, laissera une place à chacun pour s'épanouir et grandir en harmonie.

 

Le vécu de la mère durant cette période va laisser une empreinte sur son enfant. C’est pourquoi la prévention primaire pédiatrique commence déjà in utéro.

INDICATIONS GENERALES

Troubles posturaux

Troubles liquidiens

Troubles neuro-végétatifs

Troubles hormonaux

 

 

INDICATIONS SPECIFIQUES

Troubles posturaux de l’utérus

Troubles de la vascularisation de l’utérus

Troubles cicatriciels du périnée et du col

POUR PRENDRE EN CHARGE UNE FEMME ENCEINTE

Actuellement la législation ne nous autorise pas le travail ostéopathique en gynécologie obstétrique et en pédiatrie précoce. Elle nous autorise à pratiquer sous autorisation de non contre-indication délivrée par un médecin pour les nourrissons de moins de six mois.

 

Qu’en est-il pour la femme enceinte et de la sciatique de grossesse, des troubles digestifs, circulatoires et des troubles du sommeil…? Les symptômes de la grossesse sont appelés troubles « sympathiques de grossesse » mais en réalité ils ne sont vraiment sympathiques que dans les livres…

Or l’OMS recommande une prise en charge non médicamenteuse en première intention.

La frontière entre physiologie et pathologie est si ténue à cette période que la prise en charge pour l’ostéopathe doit être rigoureuse et assurée. Ce suivi attentif et minutieux va permettre de ne pas faire prendre de risque à la mère ni à son enfant.

La première des phases est d’abord une formation appliquée à l’obstétrique et à la pédiatrie. Un pratique clinique accompagnée doit être à la base de cette formation. La visite en cabinet des praticiens confirmés peut être aussi envisagé en complément de toute formation post graduée.

 

En ostéopathie, plusieurs approches sont nécessaire à l’intégration des données c’est pourquoi vous trouvez d’autres formations sur ce lien (Liens pros formations pédiatrie)

 

La deuxième partie du travail va consister à aller rencontrer les professionnels de santé afin de pouvoir s’inscrire dans le réseau de santé.

 

En prenant toutes les précautions nécessaires, le suivi de la grossesse va encourager la physiologie et apporter un vrai confort à la mère et à son enfant.

INTÉRÊT DU RÉSEAU DE SANTÉ

 

Une meilleure connaissance et compréhension des protocoles qui changent parfois en fonction des établissements, hôpitaux et cliniques et des régions.

À Lyon, c’est le réseau AURORE qui donne le ton et rassemble toutes les informations et les protocoles.

 

VOIR LE SITE DU RESEAU AURORE

Pour l’ostéopathe, le travail en réseau est une aide au quotidien.

Le contact des autres professionnels de santé va permettre d’harmoniser les informations délivrées aux patientes.

 

Pour les professionnels de santé, les différents secteurs de la pratique ostéopathique peuvent rester flous et il est de notre responsabilité a tous de communiquer sur le potentiel de notre profession. Et c’est par une vraie synergie de travail avec le monde médical que l’on pourra alors proposer au patient le meilleur chemin pour son retour à la santé.

© Elisa Boillot - Trafic d'Influences 2018 / MENTIONS LEGALES et  DONNÉES PERSONNELLES